Menu
Inscription à la newsletter
Facebook
Facebook
Twitter
Pensées...

L'art

Lorsque l'art se met en route à la recherche de la beauté, il est semblable au cœur qui chemine en quête de spiritualité.

En quête

Et j'étais en quête...J'ai tant cherché sans jamais rien trouver...Je rendais mon esprit coupable de sa paresse, coupable de son ignorance, coupable de manquer d'intelligence...Mais un jour, dans l'intimité d'une prière, j'ai compris qu'il y avait un endroit où je n'avais pas cherché, un lieu tellement immense, qu'une vie ne suffirait pas à tout découvrir. Ce lieu c'est mon coeur. Il battait à l'intérieur de moi, je ne l'entendais pas, je ne l'entendais plus...Aujourd'hui j'apprends à écouter mon coeur et j'apprends surtout à me taire car rien n'est plus beau que le son du coeur qui bat, une percussion intérieure à laquelle s'ajoute la mélodie de la vie. Mettre les notes en ordre sur une partition, éviter les fausses notes, les silences maladroits, mettre son coeur au service de cette belle mélodie qu'est la vie. Il y aura le bruit assourdissant des épreuves qui répondra à la douce harmonie de la foi et de l'amour. Trouve ton équilibre dans le sens, dans ta paix, dans tes prières, en ton coeur...

Lille, le 2 Janvier 2016

Spiritualité du matin

Chaque jour, il faut apprendre à se nourrir de la spiritualité du matin. Être avec soi quand le monde dort. Tu sens la nuit qui t'a protégé, apaisé, enveloppé. Une nuit qui laisse place au tumulte du jour, un monde qui s'éveille comme un doux grondement intérieur. Spiritualité du matin qui t'aide à vivre le jour. Travail, famille, quête, épreuves...La spiritualité du matin c'est une prière, un moment de méditation, un moment de réflexion, de remise en question. C'est le moment d'écouter ce monde dans le silence pour mieux vivre le bruit qui attend ta journée. Et c'est là que tu comprends les signes de la nuit qui laisse place au jour.

Lille, 29 Janvier 2015

Vis...

Tu ne joueras jamais un texte ou un scénario dont tu es l'auteur de la même manière qu'un texte ou un scénario écrit par un autre. Le spectacle de ta vie doit être écrit par toi-même. Déchire en mille morceaux celui qu'on a voulu écrire pour toi...

15 avril 2010

Mon coeur est partout

En France, on me fait parfois comprendre que je ne suis pas français parce que je suis né au Maroc. Au Maroc, on me fait comprendre que je ne suis pas marocain, parce que j'ai grandi en France. En Arabie Saoudite on me fait comprendre que je ne suis pas musulman parce que je vis en Occident. Cela me va bien. A tous ceux-là je dis : "Si pour vous je suis nulle part, mon coeur lui, a sa place partout."

25 Février 2010
Galerie
La Koutoubia
Menara
Le Pont Galliéni
Bordeaux, Hôtel de Ville
Le Pont Pasteur

Ramadan 2010




Ramadan 2010

          Ce soir du 10 Août 2010, on annonce aux six millions de musulmans vivant en France le début du Ramadan. Ils vont jeûner à l'unisson avec un milliard d'autres à travers le monde. Je suis assis sur le bord du patio de la Grande Mosquée de Lyon. Il ne reste qu'une dizaine de minutes avant l'appel de la prière du soir. L'effervescence commence. Les gens entrent dans la salle de prière et s'installent. Ils attendent. Une ambiance de paix et de générosité s'installe aussi. Générosité dans le sourire et dans les gestes. C'est la détente. En face de moi, un fidèle s'assied sur le bord de la fontaine et boit une canette de Coca-Cola. Il la boit tranquillement, se désaltère, et assiste comme moi à la magie qui entoure le début de ce mois.

 

          L'appel à la prière retentit. Les rangs se forment et se serrent, toujours de manière linéaire. Les fidèles s'activent et ceux qui font encore leurs ablutions se pressent pour ne rater aucun moment. Je m'avance, je me place, je m'installe et la prière commence. Le silence prend aussi sa place et la voix douce et apaisante de l'imam berce les cœurs de chacun et de chacune ; une voix à la sonorité envoûtante, dramatique, magique, intime, une sonorité qui a traversé les siècles.

 

          Il est l'heure de la résistance, de la persévérance, de l'effort, de la lutte, pour être plus homme, pour être plus femme. Cette résistance te met face à tes limites, celles de ton humanité, celles de ton corps ; cette résistance te montre ta force, celle de ton cœur et de ton esprit. A chacun de savoir la saisir et l'utiliser. Les prières continuent et plus elles s'enchaînent, plus on se sent proche de quelque chose, de soi sans doute...On se connaît mieux et on intensifie ce sentiment pour être mieux, c'est tout. Voilà le vrai sens du Ramadan : devenir meilleur durant ce mois et le rester parce qu'on en sort toujours avec une force en plus.

 

          Je prie et je vois tout : présent, passé, futur. Qui suis-je ? Mon corps est là, mon esprit s'évade parfois et mon cœur prie pour un signe. Ce signe est venu et il m'accompagne. Signe violent et douloureux mais qui me montre le chemin de la rédemption. Je prie pour ce signe. Tu ouvres une porte et c'est le noir total. Parfois tu ouvres une autre porte et un chemin s'illumine. Suis-le. C'est le chemin du bien-être, de la sincérité et de l'amour. Résister au mensonge, à la trahison et peu importe ce qu'en pense les gens. Je fais aussi partie des gens. Je peux juger, avoir un préjugé, me méfier, douter, mais ne t'occupe pas de ce que je pense. L'être fini toujours par rencontrer la vérité. On lutte pour ne jamais juger. Dire la vérité, toujours et qu'importe le prix à payer. L'essentiel est d'être en paix avec soi-même. Les choses enfouies au fond de soi doivent sortir et te libérer. C'est nécessaire. J'ai eu un signe. Je prie pour ce signe. Je prie pour toi, toujours, jusqu'à la fin, jusqu'à la mort...L'enfer sur terre vaut la peine d'être vécu si le bonheur pour l'éternité est au bout. Tout affronter pour se libérer, être vrai pour toucher la cohérence et être sincère pour vivre l'amour, le vrai, celui qui ne tue pas, celui qui ne dénature pas, celui qui ne détruit pas. J'ai voulu un signe. J'ai eu un signe, violent et douloureux. Je prie pour ce signe, je prie pour toi, jusqu'à la fin...pour te retrouver In Shâ Allah, dans l'éternité.

 

Bon Ramadan à toutes et à tous...

 

Khalid MOSSAYD, Lyon, le 11 Août 2010.