Inscription à la newsletter
Facebook
Facebook
Twitter
Pensées...

L'art

Lorsque l'art se met en route à la recherche de la beauté, il est semblable au cœur qui chemine en quête de spiritualité.

En quête

Et j'étais en quête...J'ai tant cherché sans jamais rien trouver...Je rendais mon esprit coupable de sa paresse, coupable de son ignorance, coupable de manquer d'intelligence...Mais un jour, dans l'intimité d'une prière, j'ai compris qu'il y avait un endroit où je n'avais pas cherché, un lieu tellement immense, qu'une vie ne suffirait pas à tout découvrir. Ce lieu c'est mon coeur. Il battait à l'intérieur de moi, je ne l'entendais pas, je ne l'entendais plus...Aujourd'hui j'apprends à écouter mon coeur et j'apprends surtout à me taire car rien n'est plus beau que le son du coeur qui bat, une percussion intérieure à laquelle s'ajoute la mélodie de la vie. Mettre les notes en ordre sur une partition, éviter les fausses notes, les silences maladroits, mettre son coeur au service de cette belle mélodie qu'est la vie. Il y aura le bruit assourdissant des épreuves qui répondra à la douce harmonie de la foi et de l'amour. Trouve ton équilibre dans le sens, dans ta paix, dans tes prières, en ton coeur...

Lille, le 2 Janvier 2016

Spiritualité du matin

Chaque jour, il faut apprendre à se nourrir de la spiritualité du matin. Être avec soi quand le monde dort. Tu sens la nuit qui t'a protégé, apaisé, enveloppé. Une nuit qui laisse place au tumulte du jour, un monde qui s'éveille comme un doux grondement intérieur. Spiritualité du matin qui t'aide à vivre le jour. Travail, famille, quête, épreuves...La spiritualité du matin c'est une prière, un moment de méditation, un moment de réflexion, de remise en question. C'est le moment d'écouter ce monde dans le silence pour mieux vivre le bruit qui attend ta journée. Et c'est là que tu comprends les signes de la nuit qui laisse place au jour.

Lille, 29 Janvier 2015

Vis...

Tu ne joueras jamais un texte ou un scénario dont tu es l'auteur de la même manière qu'un texte ou un scénario écrit par un autre. Le spectacle de ta vie doit être écrit par toi-même. Déchire en mille morceaux celui qu'on a voulu écrire pour toi...

15 avril 2010

Mon coeur est partout

En France, on me fait parfois comprendre que je ne suis pas français parce que je suis né au Maroc. Au Maroc, on me fait comprendre que je ne suis pas marocain, parce que j'ai grandi en France. En Arabie Saoudite on me fait comprendre que je ne suis pas musulman parce que je vis en Occident. Cela me va bien. A tous ceux-là je dis : "Si pour vous je suis nulle part, mon coeur lui, a sa place partout."

25 Février 2010
Galerie
Le Pont Pasteur
Le Pont Galliéni
La Koutoubia
Bordeaux, Hôtel de Ville
Menara

Mon Message




Pas un jour ne passe sans que l'Islam ne fasse l'actualité. Le rouleau compresseur médiatique enchaîne les sujets. Chaque information, chaque nouvelle doit avoir quelque chose de polémique pour attirer l'attention. Le « feuilleton islamique » est passionnant : les terroristes, le voile, les mosquées, le halal, les Chrétiens d'Orient persécutés...et la liste est longue. L'Islam est donc un problème, mais un problème utile. Et tout le monde s'en mêle : les politiques, les intellectuels, les journalistes, les blogueurs et les musulmans assistent à leur propre dissection médiatique. Restons en France et imaginons un instant qu'il n'y ait pas de musulmans mais qu'il y ait toujours du chômage, des problèmes économiques et de la délinquance. Qui en seraient les boucs émissaires ? L'histoire en a témoigné et je suis convaincu que les musulmans sont le rempart contre toute forme de racisme. Le philosophe politique Karl Popper expliquait de manière redoutable que dans chaque société les hommes politiques, par nécessité vitale, devaient avoir des boucs émissaires pour jouer sur la notion de crainte et d'espoirs envers les populations. Le chômage ? « Nous allons créer de l'emploi ». Les étrangers ? « Ils sont une menace pour nos valeurs ». Le jeu machiavélique de la peur et de l'espoir.
 
Une grande religion comme l'Islam, attaquée de toutes parts, n'a pas seulement besoin de se défendre par les arguments de la raison, elle doit contredire tout cela avec le message de sa spiritualité. L'actualité cache ce qu'est véritablement l'Islam. Un être qui décide de se tuer en emportant avec lui des centaines d'innocents n'a jamais su comprendre ce que signifie « la quête vers la paix ». C'est pour cette raison que chaque jour, à l'aube, je murmure mes prières afin qu'elles montent aux limites de l'univers, et j'ai toujours ce sentiment étrange d'être entendu. Ceci construit ma paix intérieure et j'avance et je lutte et je m'épanouis. L'Islam ne m'a jamais appris à haïr, mais à résister. Si certaines images et si certains comportements trahissent l'Islam, cela n'empêche jamais des hommes et des femmes de devenir musulmans. Au 7ème siècle, beaucoup ont cru que l'Islam disparaîtrait avec la mort de Muhammad (bsdl). Mais non. Il fallait être fou pour croire qu'une petite religion née dans un désert inconnu serait capable d'emmener avec elle dans son histoire, 14 siècles plus tard, 1 milliard et demi de musulmans. Ils prient cinq fois par jour, dans la même direction, et ceci fait écho à la parole de l'ange de Dieu cité dans la Genèse : « Qu'as-tu, Agar? N’aie pas peur, car Dieu a entendu les cris de l'enfant là où il se trouve. Lève-toi, relève l'enfant et tiens-le par la main, car je ferai de lui une grande nation. » Une prophétie tout simplement.
 
Comme vous tous, je vois le monde se précipiter doucement vers une chute mais ce ne sera pas la chute finale, ce ne sera qu'une transition. Mon message est celui de la spiritualité, du dialogue avec Dieu, au grand désespoir des commerçants de la terreur. Je vous transmets la paix, de tout mon cœur, qui que vous soyez...L'Islam est une religion de la paix intérieure et de la compréhension du sens et elle est avec toutes les spiritualités, un allié solide contre les dérives de ce monde...
 
Salam Alaykoum...
 
Khalid MOSSAYD, Lille, le 07 mai 2016



Nouveau commentaire :