Menu
Inscription à la newsletter
Facebook
Facebook
Twitter
Pensées...

L'art

Lorsque l'art se met en route à la recherche de la beauté, il est semblable au cœur qui chemine en quête de spiritualité.

En quête

Et j'étais en quête...J'ai tant cherché sans jamais rien trouver...Je rendais mon esprit coupable de sa paresse, coupable de son ignorance, coupable de manquer d'intelligence...Mais un jour, dans l'intimité d'une prière, j'ai compris qu'il y avait un endroit où je n'avais pas cherché, un lieu tellement immense, qu'une vie ne suffirait pas à tout découvrir. Ce lieu c'est mon coeur. Il battait à l'intérieur de moi, je ne l'entendais pas, je ne l'entendais plus...Aujourd'hui j'apprends à écouter mon coeur et j'apprends surtout à me taire car rien n'est plus beau que le son du coeur qui bat, une percussion intérieure à laquelle s'ajoute la mélodie de la vie. Mettre les notes en ordre sur une partition, éviter les fausses notes, les silences maladroits, mettre son coeur au service de cette belle mélodie qu'est la vie. Il y aura le bruit assourdissant des épreuves qui répondra à la douce harmonie de la foi et de l'amour. Trouve ton équilibre dans le sens, dans ta paix, dans tes prières, en ton coeur...

Lille, le 2 Janvier 2016

Spiritualité du matin

Chaque jour, il faut apprendre à se nourrir de la spiritualité du matin. Être avec soi quand le monde dort. Tu sens la nuit qui t'a protégé, apaisé, enveloppé. Une nuit qui laisse place au tumulte du jour, un monde qui s'éveille comme un doux grondement intérieur. Spiritualité du matin qui t'aide à vivre le jour. Travail, famille, quête, épreuves...La spiritualité du matin c'est une prière, un moment de méditation, un moment de réflexion, de remise en question. C'est le moment d'écouter ce monde dans le silence pour mieux vivre le bruit qui attend ta journée. Et c'est là que tu comprends les signes de la nuit qui laisse place au jour.

Lille, 29 Janvier 2015

Vis...

Tu ne joueras jamais un texte ou un scénario dont tu es l'auteur de la même manière qu'un texte ou un scénario écrit par un autre. Le spectacle de ta vie doit être écrit par toi-même. Déchire en mille morceaux celui qu'on a voulu écrire pour toi...

15 avril 2010

Mon coeur est partout

En France, on me fait parfois comprendre que je ne suis pas français parce que je suis né au Maroc. Au Maroc, on me fait comprendre que je ne suis pas marocain, parce que j'ai grandi en France. En Arabie Saoudite on me fait comprendre que je ne suis pas musulman parce que je vis en Occident. Cela me va bien. A tous ceux-là je dis : "Si pour vous je suis nulle part, mon coeur lui, a sa place partout."

25 Février 2010
Galerie
La Koutoubia
Le Pont Pasteur
Le Pont Galliéni
Bordeaux, Hôtel de Ville
Menara

Les cendres de l'amour




          Il y a la vie, ta vie, la vie des autres et le chemin que tu prends. Certaines personnes ont du monde autour d'eux : la famille, les amis, les collègues de travail, les proches et les rencontres éphémères et inattendues qui font que chaque jour est une aventure. Et pourtant, avoir du monde autour de soi ne signifie pas forcément que nous sommes venus à bout de la solitude. Deux ou trois ami(e)s de qualité, valent parfois mieux que trente ami(e)s avec lesquels nous sommes pris dans le tourbillon de la vie.
 

          Regarde autour de toi et demande-toi : « Qui m'aide à avancer ? Qui me grandit ? Qui ne me juge pas ? Qui ne m'envie pas ? Qui ne ment pas ? » Il est très étonnant de voir que dans l'épreuve, les ami(e)s de tous les jours disparaissent comme des silhouettes qui s'effacent dans le brouillard. Ils fuient le mal qui t'habite parce qu'ils n'ont pas les épaules et parce que sûrement leur amitié n'était qu'une manière d'obtenir ce qu'ils voulaient de toi. L'argent donnait du sens à leur présence. Ta situation était leur faire-valoir.
 

          Et un jour, tu dois affronter la difficulté et tu te sens seul(e) et... où sont-ils, tous ces gens qui te souriaient ? Et tu te rends compte qu'ils ne sont sans doute pas les seuls coupables de cette hypocrisie. Tu la voulais bien un peu...Nous avons les ami(e)s qu'on mérite. Et tu te sens seul(e), tellement seul(e) que tu leur en veux à tous. Tu leur en veux de ne pas être là pour toi alors que tu étais là pour eux, pour elles !
 

          Le temps passe et quelqu'un vient te surprendre dans les sables mouvants de l'épreuve. Elle te tend la main et t'aide à sortir du chaos. Cette personne, tu ne la voyais pas, parce que tu étais pris dans ta vie, dans tes illusions, dans tes hypocrisies aussi... Ne mens jamais à toi-même. Dans le malheur, tes vrai(e)s ami(e)s te surprennent et tu te surprends à découvrir chez eux des qualités que tu n'avais jamais vues. A trop vouloir le superficiel, ton âme se détournait de la beauté de leur cœur sincère. Elles n'ont rien à t'offrir de matériel car elles t'offrent ce qu'elles ont de plus précieux : la force de leur cœur et leur amour. Ne tourne jamais le dos aux gens qui t'aiment : ton cœur se vengerait de toi de le priver de cet amour en te plongeant dans une solitude intérieure qui te brûlerait, qui te consumerait...et il ne te resterait que les cendres de l'amour.
 

          Notre quête doit être toujours liée à cet amour qui nous fait être. La beauté de cette vie n'est qu'une apparence, l'impression d'être dans un rêve éveillé. Mais l'amitié sincère qu'on peut te porter sera ta plus belle protection. Les âmes en peine peuvent se relever. Aide-les si tu peux sans jamais te perdre, sans jamais être naïf, sans jamais chercher à plaire... Regarde autour de toi ce que ton cœur reconnaît de la paix qu'il recherche et ne te fourvoie jamais dans la danse hypocrite des regards qui veulent te prendre ce que tu as acquis et qui sont là, pire que des vautours. Les vautours se nourrissent des cadavres sans vie, alors que les hypocrites se régalent de ta douleur alors que tu es toujours vivant.

 

Paix sur vous...

Khalid MOSSAYD, Lyon, 19 décembre 2016